Articles d'actualités

Articles d'actualités

Atlantisud, en forte expansion

Atlantisud, en forte expansion

2020 a été notamment marquée par l'installation de deux grosses enseignes au potentiel d'emplois important dans la zone d'activités de Saint-Geours-de-Maremne. Un carrefour stratégique.

Avec 25 millions d'euros d'investissement et un bâtiment de 10 000 m², la blanchisserie industrielle Elis, un des leaders européens de la location de linge (hôtellerie-restauration et vêtements techniques d'entreprises), a démarré son activité il y a quelques mois. « Le groupe avait besoin d'augmenter ses capacités dans la région, il nous fallait quelque chose proche du BAB pour être capable de servir toute la côte basque et landaise. Venir à Atlantisud était la meilleure opportunité », explique le directeur d'Elis Saint-Geours, Emmanuel Gay. 80 salariés sont déjà sur place ; une montée en charge est prévue en fonction de l'évolution de la crise sanitaire, avec à terme, 200 embauches supplémentaires.

55 hectares vendus, 1 200 emplois

Numéro deux national de la distribution de fruits et légumes, le poids lourd familial breton Le Saint a également investi un terrain de long de l'autoroute, pour 5 000 m² de bâtiment logistique ultra-moderne et une soixantaine de salariés à ce jour.

Preuve qu'Atlantisud ne vit pas que pour Saint-Geours-de-Maremne mais profite à l'ensemble du territoire landais, la très dynamique entreprise adaptée et solidaire FMS (300 salariés), installée ici depuis 2012, s'est aussi implantée dernièrement à Soorts-Hossegor, Peyrehorade et Dax.

À noter également la progression marquante de l'animalerie en ligne Zoomalia avec ses 160 salariés sur site et un nouveau projet d'extension avec achat de foncier de 2,1 hectares. Les Chanvres de l'Atlantique, jusqu'ici hébergés à l'hôtel d'entreprises local de Domolandes, vont, eux, bientôt créer leur propre usine de 1 500 m² dans la zone pour leurs textiles, cosmétiques et produits alimentaires. Et le futur pôle culinaire de MACS sera aussi construit ici sur plus de 10 000 m².

« On est aujourd'hui sur une extension très forte d'Atlantisud. Plus de 55 hectares ont été vendus depuis le départ ; plus les terrains sous compromis de vente ou négociation exclusive, on est à 90 hectares, soit 60 % de l'offre commercialisable des débuts. »
Eric Sargiacomo, chargé de mission Atlantisud au Conseil départemental

Bientôt un Ecocampus

Aujourd'hui, le parc concentre 1 200 emplois, 121 000 m² de bâtiments construits et 113 M € d'investissements des entreprises. L'Ecocampus en gestation, dont les premiers permis ont été déposés avec extension des locaux du technopôle départemental Domolandes, hôtel et restaurant sur place, devrait accroître l'attractivité des lieux. Le long de la route de Soustons, il permettra d'accueillir quatre fois plus de structures, notamment un pôle d'Economie sociale et solidaire (ESS), et une offre de formation renforcée. Les travaux de la première phase devraient démarrer au premier semestre 2021 pour une livraison courant 2022.

Page précédente