Articles d'actualités

Articles d'actualités

Chèque « solidarité tourisme » : des vacances pour toutes et tous

Chèque « solidarité tourisme » : des vacances pour toutes et tous

Ce dispositif régional donne un coup de pouce pour que chacun puisse partir en vacances. Avec l'aide supplémentaire du Conseil départemental, une famille landaise éligible peut toucher jusqu'à 400€.

Chaque année, 45% des Français ne partent pas en vacances pour des raisons financières. « Ce chiffre risque d'être amplifié car la perte de revenus due à la crise sanitaire correspond pour beaucoup à la part consacrée habituellement aux départs en congés », a expliqué Sandrine Derville, vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge du tourisme.

Aussi, la Région a-t-elle déployé, parmi les mesures de son plan de reprise des activités touristiques, un chèque « solidarité tourisme » à destination des moins aisés.

C'est le président du Conseil départemental des Landes, Xavier Fortinon, « qui a soufflé cette idée à l'oreille d'Alain Rousset (président du Conseil régional) lors d'une des nombreuses visioconférences du début de crise », a précisé l'élue, lors d'un point-presse au village-vacances La Forêt des Landes à Tarnos.

Trois millions d'euros sont mobilisés par la Région pour l’acquisition de ces chèques-vacances, et l’Etat a souhaité doubler les participations des collectivités partenaires, via l'Agence nationale des chèques-vacances (ANCV). Au total, ce sont donc 7M€ qui sont versés dans ce dispositif au bénéfice de 30 000 foyers néo-aquitains, soit environ 100 000 personnes.

Cinq Départements sur 12 (Landes, Dordogne, Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Creuse) se sont associés, avec des montants divers, à l'initiative. Dans les Landes, une famille de quatre personnes peut ainsi toucher jusqu'à 400 € d'aides, puisque le Département fait partie des plus généreux en la matière en doublant l'aide initiale, grâce à un budget dédié de 204 000€.

289€ par famille en moyenne

« Certains Départements ont été frileux mais c'est de notre responsabilité d'aider les gens à partir », et « généralement, une famille dépense 3 à 4 fois le montant de ses chèques-vacances », a fait valoir M. Fortinon, mettant en avant la diversité des réponses landaises face à la crise pour le secteur du tourisme, entre ce dispositif accompagnant la demande de vacances et l'opération des bons-cadeaux Landissimes en soutien de l'offre. 

Au 15 juillet, environ 1 350 familles landaises ont déjà bénéficié du chèque « solidarité tourisme », recevant en moyenne 289 €/foyer. « Développer le tourisme social, c'est une action qui a beaucoup de sens », a souligné le maire de Tarnos et conseiller départemental, Jean-Marc Lespade.

En parallèle, des professionnels du tourisme sont également mobilisés et font bénéficier aux visiteurs de réductions, sous conditions de ressources, comme par exemple l'Ecomusée de Marquèze.

Comment faire sa demande ?

 Les familles landaises éligibles - quotient familial entre 600 et 900 €, avec attestation CAF ou MSA à fournir - sont invitées à faire leur demande en ligne, avant le 31 juillet*, sur la plateforme dédiée du Comité régional du tourisme.

Après vérification de l'éligibilité, la commande sera faite par le CRT auprès de l'Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) et les familles recevront le chéquier directement dans leurs boites aux lettres sous 15 jours.

Un guide numérique « Petit Futé » pour la Nouvelle-Aquitaine et ses départements, sera également téléchargeable par chaque bénéficiaire.

*dans la limite des 30 000 premières inscriptions

Sont présents sur la photo, de gauche à droite : Xavier Fortinon, président du Conseil départemental, Pascale Charlassier, directrice du village vacances et présidente de l'Office de tourisme du Seignanx, Isabelle Dufau, présidente de la Communauté de communes du Seignanx, Sandrine Derville, vice-présidente de la Région Nouvelle-Aquitaine déléguée au tourisme, Jean-Marc Lespade, maire de Tarnos et conseiller départemental, et Hervé Bouyrie, président du Comité départemental du tourisme.

Page précédente