Articles d'actualités

Articles d'actualités

Échangeurs autoroutiers de l'A64 : Le Département prend ses responsabilités

Échangeurs autoroutiers de l'A64 : Le Département prend ses responsabilités

Le 18 octobre, l’Assemblée départementale des Landes a voté à l’unanimité le plan de financement des échangeurs du secteur de Peyrehorade. Une vraie avancée.

C’est un dossier sensible pour les habitants du Pays d’Orthe. Et le temps presse : si le 6 novembre, les financements des demi-diffuseurs de Carresse-Cassaber et du raccordement ouest entre l’A 641 et la RD19 ne sont pas ratifiés par les différents partenaires, ces projets seront abandonnés. 

Ces échangeurs soulageraient sensiblement les nuisances causées par un trafic intense dans les cœurs de ville de Peyrehorade (1 000 poids lourds par jour) et de Sorde-l’Abbaye (200 poids lourds par jour). Le dossier s’éternise parce que de nombreux acteurs y sont impliqués : si l’échangeur de Carresse-Cassaber se trouve dans les Pyrénées-Atlantiques, les camions provenant des carrières des bords des gaves traversent les communes landaises.

Un dossier à rebondissements

Les premières discussions informelles datent de 2011, a rappelé le rapporteur du projet, Olivier Martinez, vice-président du Conseil départemental. Un protocole initial avait été signé en 2017. Mais depuis la Communauté de communes Béarn des Gaves, qui pourtant bénéficie des impôts liés à l’exploitation des carrières, n’a cessé de réviser sa participation à la baisse, la rognant encore de 100 000 euros lors d’une ultime réunion à la préfecture des Landes début octobre. Pour éviter l’impasse financière, la Communauté de communes du Pays d’Orthe et le Département des Pyrénées-Atlantiques ont chacun rajouté 50 000 euros.

« C’est parce que nous avons été constants dans nos engagements que l’on peut arriver à cette solution », souligne Olivier Martinez. Au total, avec le financement du raccordement A64/RD817 déjà acté précédemment, le Département des Landes investira 6,9 M€ sur un budget global de 20,3 M€ dans les trois infrastructures autoroutières de l’A64. 
La déclaration d’utilité publique de ces projets devrait donc être lancée le 6 novembre. Les travaux proprement dits devraient s’achever en 2024 pour l’échangeur Baro/RD19 et 2025 pour celui de Carresse-Cassaber.

Page précédente